top of page

L'hypnose pour guérir des agressions sexuelles et revivre

SE REMETTRE D'UN ABUS SEXUEL A L'AIDE DE L'HYPNOSE


Au début, la personne semble faire face, et puis, sans cause apparente, les troubles vont apparaitre : cauchemars, images violentes, la victime est emprisonnée dans des souvenirs qui lui font sans cesse revivre le traumatisme. Et ces souvenirs vont entrainer un changement de son état émotionnel et physique. Elle évite tout ce qui peut lui rappeler les faits, c’est ce que les spécialistes appellent un comportement d’évitement. Elle peut aussi être en état d’hyper vigilance et sursauter au moindre bruit. Ces troubles peuvent s’accompagner d’un manque de concentration et d’insomnie.


EN QUOI L'HYPNOSE PEUT-ELLE AIDER ?


L'hypnose et en particulier les techniques ericksoniennes sont particulièrement puissantes pour permettre aux clients de transformer les expériences traumatisantes en apprentissages correcteurs.


Le postulat de l'hypnose ericksonnienne est que, malgré le traumatisme subi, les personnes disposent des ressources internes nécessaires pour générer des solutions individuelles et efficaces à leurs problèmes. Au sein d'une relation sécurisante et respectueuse, la personne est encouragée à se faire confiance, à avancer à son propre rythme et à reconnaître et renforcer les signes de guérison.


C'est une méthode douce et naturelle.


----

Comment la dissociation et l'hypnose peut devenir une aide à la guérison ?


Comme l'explique Victor Simon, médecin et psyhothérapeute dans son livre* : "L’Hypnose est un état modifié de conscience, au cours duquel une personne se dissocie temporairement d’une situation, tout en restant en contact avec le monde environnant.


Elle est ici et là-bas en même temps, reste consciente de ce qui se passe autour d’elle, garde son libre-arbitre à chaque instant, tout en restant centrée sur un travail inconscient qui l’absorbe totalement.


L’hypnose est un processif actif, travail au cours duquel le sujet accède à des réponses et des changements qui apparaissent, le plus souvent, au-delà de la séance, sans que le patient n’en prenne conscience. Son entourage le lui signale, ou il s’en aperçoit bien après qu’il ait changé.


Nous traversons, plusieurs fois par jour, des épisodes de dissociation spontanée, hypnose naturelle, qui possède une fonction « salvatrice », moments de rêverie spontanée : école, réunion ennuyeuse, voyage en train, émission ou film à la télévision, moment qui permet de se ressourcer, mais de s’évader aussi d’une mémoire traumatique envahissante, qui resurgit avec les émotions, notamment les « flashback », diurnes et nocturnes. Ces épisodes de dissociation spontanée sont autant d’états hypnotiques qui permettent au sujet de suspendre provisoirement la souffrance".


L'hypnose thérapeutique permet de  faire de la dissociation une ressource favorisant la guérison plutôt que le développement du symptôme. Cette nouvelle ressource peut devenir un moyen très efficace de lutter contre les effets du trauma et la réminiscence des flashbacks. Ainsi l’hypnose permet de faire disparaître les habitudes d’évitement mises en place. L’hypnose permet au sujet de diminuer l’anxiété qui survient lorsque des images du trauma s’imposent à lui.  Les cauchemars, les souvenirs répétitifs perdent de leur intensité émotionnelle.  Les souvenirs peuvent revenir à la mémoire sans être aussi envahissants et menaçants. Alors, il devient donc possible de prendre une certaine distance par rapport à ce passé. Mais cette fois-ci parce qu'il est mieux digéré.


Cela permet de vivre le moment présent dans une plus grande liberté. En accédant et utilisant ses ressources profondes, la personne accroit et nourrit un  sentiment de sécurité, une meilleure estime de soi.


Elle pourra ainsi développer une vision positive et saine de l'avenir.


  • *Extrait du livre " Psychothérapie de la dissociation et du trauma" de Victor Simon

Chapitre 13. Hypnose médicale ericksonienne et dissociation traumatique dans l’agression sexuelle



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page